Christian LOUIS-VICTOR, Président de l’ESPI, Les Echos 14/02/13

/ Ils ont dit...

« Dans certaines filières, les étudiantes sont plus nombreuses que les étudiants.

A l’Ecole Supérieure des Professions Immobilières (ESPI), la parité des effectifs est réelle. « Entre 1985 et 2012, la part des jeunes diplômées est passée de 23 % de l’effectif total à 52%»,indique-t-on à l’Espi. Ces dernières ne s’orientent pas seulement vers la gestion et la transaction résidentielle, comme cela a été longtemps le cas. Les 85 femmes de la promotion 2012 se sont réparties dans tous les métiers : 22 dans la promotion et l’aménagement ; 15 dans la gestion et la transaction immobilière ; 15 dans des services juridique ; 11 dans l’administration de biens ; 9 dans l’audit, l’expertise et le conseil ; 7 dans l’ingénierie financière immobilière et 6 dans la maîtrise d’ouvrage publique et le logement social. »