Témoignage Yaacov ZERBIB

Yaacov ZERBIB

Mastère Professionnel 2 MIFIM

Paris

1/ Quel a été ton parcours scolaire avant d’intégrer l’ESPI ?
J’ai obtenu un bac Scientifique et, par la suite, un BTS Professions immobilières.

2/ Comment as-tu connu l’ESPI ?
Plusieurs de mes amis ont passé leur diplôme à l’ESPI et m’ont conseillé cette école. Après quelques recherches sur internet et un passage aux Journées Portes ouvertes, j’ai déposé mon dossier pour une rentrée en Bachelor GESAI.

3/ Pourquoi as-tu choisi l’ESPI? Quels ont été tes critères de sélection ?
L’ESPI, c’est 44 ans d’expérience dans la formation des métiers de l’immobilier – 44ans, c’est un gage de qualité surtout aux cotés d’un corps professoral encore en activité. Par ailleurs, je me suis intéressé au programme que proposait l’école en L3 et ce dernier m’a particulièrement plus, de part sa richesse et sa cohérence. C’était ce que j’attendais d’une 3eme année diplômante.

4/ Pour quelles raisons suis-tu la formation Mastère professionnel du Groupe ESPI ?
Aujourd’hui, la raison pour laquelle je suis la formation ESPI a évoluée.
En effet, l’ESPI ne fait pas de la théorie une fin en soi contrairement à d’autres établissements. Chaque sujet est approfondi et amené d’une certaine manière, permettant à l’étudiant de comprendre et d’appliquer concrètement la théorie.
En Mastère professionnel, deux types d’évaluations ont été mises en place :
– les partiels avec l’évaluation du savoir théorique
– les cas pratiques qui s’enchaînent au fur et à mesure de l’année, évaluant nos capacités à faire face à une problématique réelle devant un jury composé d’intervenants de l’école ainsi que de professionnels venus pour l’occasion.
Au final, les étudiants sortent de l’ESPI avec un savoir riche et la capacité d’appliquer : ils ne sont pas en décalage face aux enjeux du monde professionnel.

5/ Si tu es en alternance, comment as-tu trouvé ton entreprise ? As-tu rencontré des difficultés pour trouver ? / Quel poste y occupes-tu ? Peux-tu nous parler de tes missions ?
J’ai effectivement rencontré certains problèmes pour trouver une entreprise d’accueil, mais à notre époque cette problématique est commune étant donnée la conjoncture économique en France. Néanmoins, à force de persévérance j’ai pu décrocher un stage en Asset Management dans une foncière familiale où nous gérons au quotidien près de 150 millions d’euros d’actifs.
Mes missions sont assez transversales puisque la structure est petite :
– Gestion quotidienne des immeubles (facturation des loyers, indexations, gestions des contentieux, entretien de la relation bailleur/locataire)
– Valorisation des actifs (mise en place de travaux de valorisation ou de préservation du patrimoine, suivis de travaux et levées des réserves)
– Gestion des problématiques règlementaires et normatives
– Etudes de diverses stratégies dans le cadre de programmes de promotion immobilière

6/ Comment s’est passée ton intégration à l’ESPI ? Y a-t-il eu des évènements fédérateurs/marquants ?
Mon intégration à l’ESPI s’est faite très naturellement. Je m’y suis fait d’excellents amis et c’est aussi un énième avantage de cette école : nous avons cours par petits effectifs et nous travaillons nos cas pratiques en groupe. Nous avons appris à nous connaître.
Par ailleurs, plusieurs soirées et évènements sont organisés par l’ESPI chaque année… l’ambiance y est toujours joviale.

7/ Quel est ton projet professionnel et tes perspectives d’avenir ?
J’ai pour projet de partir quelques mois à l’étranger pour parfaire mon anglais. C’est primordial pour le métier que l’on fait, de part la financiarisation de l’immobilier et de la mondialisation des investissements. A mon retour, j’espère trouver un poste dans la branche investissement.

8/ Que conseillerais – tu à un étudiant qui souhaite se lancer dans la même voie que toi ?
En plus d’un travail régulier et d’un sérieux en cours, il est capital de s’intéresser à l’actualité économique, juridique et fiscale. Aussi, il est important de trouver le bon équilibre entre les obligations professionnelles relatives au stage et les cours. Ne pas retirer le meilleur de ces deux éléments serait une perte considérable.

9/ En 3 adjectifs, comment qualifierais-tu l’ESPI ?
Professionnelle, concret et pédagogue